Champion Cup - Les 5 raisons pour lesquelles le Racing 92 va gagner la finale face au Leinster

Ecrit par vous !
Champion Cup - Les 5 raisons pour lesquelles le Racing 92 va gagner la finale face au Leinster
Vaincu en finale en 2016, le Racing a bien l'intention de décrocher une première étoile.

Cet article est rédigé par Sébastien Remoué, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Le Racing jouera ce samedi la deuxième européenne de son histoire face au Leinster. Un match de très haut niveau face à une redoutable équipe irlandaise.

Si tout porte à croire que les Irlandais seront supérieurs aux Franciliens, ils ne se présenteront pas à Bilbao en victime expiatoire. Et voici pourquoi 

  • Le match a lieu en Espagne
    N’y a-t-il pas un signe pour le Racing dans le fait de jouer à Bilbao, alors que deux ans auparavant, c’est en terre espagnole que le Racing 92 soulevait enfin le Brennus après son retour dans l’élite en 2009 ? En tous cas, il est clair que ce parallèle doit être dans l’esprit des joueurs, et devrait leur apporter de la confiance supplémentaire pour aborder cette finale européenne de la meilleure des manières.

  • Depuis la finale perdue en 2016, le Racing a fait évoluer son jeu
    Longtemps décrié pour son jeu restrictif, il est impossible de nier que, depuis le début de la saison, le Racing a su faire évoluer son jeu. Le meilleur exemple de cet ancien modèle restrictif est la finale de Champions Cup de 2016 perdue face aux Saracens. Une finale hachée et sans grandes envolées, où les pénalités ont eu raison des essais. Il est clair que si les Ciel et Blanc ont la meilleure défense du championnat, leur jeu offensif a énormément évolué, ainsi que leur volonté de faire vivre le ballon et de déplacer très vite le jeu. C’est ce jeu complet qui leur a permis de très vite se défaire du Munster en demie-finale.

  • Le Racing dispose d’une grande profondeur de banc
    La question qui se pose est forcément celle ci : “Comment le Racing peut-il jouer les 2 tableaux ?” Et bien grâce à la profondeur de son effectif ! Ainsi, comme il l’a montré lors de la 26e journée face à Agen, qui ne jouait certes plus rien mais venait avec l’envie de faire un coup, c’est une équipe avec de nombreux jeunes qui s’est imposée ! De même, quand on voit que des Rokocoko et Imhoff se retrouvent très souvent sur le banc voire au repos, on est en droit de penser que le Racing a, cette année, l’effectif pour décrocher sa première étoile, voire même un septième bouclier.

  • Peut-être la dernière grande finale de Dan Carter
    Comme Johnny Wilkinson en 2014, c’est un immense champion qui jouera ce samedi son dernier match de Coupe d’Europe, voire même, si les choses tournent mal en demie de Top 14, la dernière grande finale de sa carrière. Et il est certain que cet élément va apporter le “supplément d’âme”, comme dirait Matthieu Lartot, qui permet de décrocher des titres ! Pour célébrer cette immense carrière, il serait logique que l’entrée en jeu de Dan Carter, qui devrait débuter le match sur le banc, apporte de nouvelles solutions offensives ainsi qu’une grande maîtrise pour gérer la fin de ce grand match !

  • La ligne de trois quarts en pleine forme, et … Marc Andreu !
    Si les avants sont déjà connus pour leur puissance et leur mobilité, c’est la ligne de trois quarts Ciel et Blanc qui impressionne depuis quelques mois. Qu’elle soit menée par Carter, Lambie, Talès ou Dambielle, il y règne une immense complicité ! Que ce soit la paire de centre Chavancy - Vakatawa qui combine à merveille puissance, combat, mais aussi vitesse et appuis, ou le triangle arrière Andreu - Thomas - Dupichot qui a réussi à reprendre brillamment la place de Dulin, blessé. Si la titularisation de Teddy Thomas, en très grande forme cette saison aussi bien en club qu’en sélection avec une nouvelle dimension défensive qui lui faisait défaut, n'est pas une surprise, celle de Marc Andreu étonne plus. Longtemps décrié pour ses erreurs et son comportement, Marc Andreu réalise certainement sa meilleure saison et affiche une régularité impressionnante. Il a su mettre à mal les trois quarts clermontois sous les ballons hauts en quart de finale malgré sa petite taille. De même, de tous les bons coups, il est l’un des meilleurs réalisateurs franciliens, ce qui a eu pour effet de reléguer Juan Imhoff sur le banc, dans le rôle d’un jocker à l’aile, à l’arrière, ou, pourquoi pas, en demi de mêlée ?

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDEO. DISCIPLINE. Jody Jenneker voit rouge après sa double claque sur Maxime Médard
Vidéos VIDEO. DISCIPLINE. Jody Jenneker voit rouge après sa double claque sur Maxime Médard 23 mai 2018 à 10:30
VIDÉO. Premiership - Les Saracens et Exeter roulent sur leurs adversaires pour se hisser en finale
Vidéos VIDÉO. Premiership - Les Saracens et Exeter roulent sur leurs adversaires pour se hisser en finale 22 mai 2018 à 20:00

Abonnez vous !

Et soutenez-nous

Pour le prix d'une pinte !

Un Teeshirt le Rugbynistère offert pour chaque abonné !
  • Pas de pub
  • T-Shirt Rugby Division Rugby Division
  • Mode Lecture Confort
  • Bon d'achat Rugby 20€
  • Satisfait ou remboursé 90 jours
AMATEUR - Une fracture du crâne à l'origine du décès du jeune joueur de Billom
News AMATEUR - Une fracture du crâne à l'origine du décès du jeune joueur de Billom 22 mai 2018 à 18:45
XV de France - La liste des 32 joueurs pour affronter les All Blacks
News XV de France - La liste des 32 joueurs pour affronter les All Blacks 22 mai 2018 à 17:50

Charger les commentaires