Bouscatel dément les rumeurs

Bouscatel dément les rumeurs

Publié le 06-03-2012 à 18h14 - Mis à jour le 06-03-2012 à 18h14 // Par

Bouscatel dément les rumeurs
Quand on l‘attaque, René Bouscatel contre-attaque ! Alors que les médias l’ont accusé, après le match face à Clermont, de ne pas avoir serré la main de l’arbitre M. Raynal, le président toulousain a tenu à clarifier certaines choses via le site officiel du club quadruple champion d’Europe. « Il n’y a eu aucun problème avec l’arbitre, M. Raynal, à l’issue de la rencontre. Jamais je n’ai refusé de lui serrer la main » a donc déclaré M. Bouscatel.

Non content de mettre les choses au clair, il a critiqué Jean-Baptiste Lafond, consultant sur Eurosport, qui avait repris l’information sans la vérifier : « le fait d’être consultant, n’en déplaise à certains, ne donne pas tous les droits, mais plutôt certains devoirs, qui n’ont pas été remplis. » Le visé appréciera forcément…

Voilà pour le recadrage, et la clôture de l’affaire. Autres points abordés, la blessure de Maxime Médard, dont l’absence sera comblée en interne, ou encore la projection vers un probable Top 16, auquel l’homme à la tête du Stade Toulousain est totalement opposé : « Cela fait en tout 49 dates, pour une saison sportive de 42 semaines », cherchez l’erreur… Enfin, l’explosion puis la confirmation de Richie Gray ne pouvait pas laisser le Stade Toulousain hors des rumeurs concernant le joueur, mais le seconde ligne écossais « n’est pas en discussion avec le Stade Toulousain, directement ou indirectement. » Si vous voulez d’autres informations, veuillez directement vous adresser à l’intéressé !


Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez


N'oubliez pas le top des articles à ne pas manquer :
Fait N°1 : Il est plus facile de laisser un commentaire que de retourner Census Johnston. Essayez !

Aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.