ANALYSE. Rugby à 7 - Coupe du Monde. Jonathan Laugel : ''On est capable de rivaliser avec les meilleurs"

Ecrit par vous !
ANALYSE. Rugby à 7 - Coupe du Monde. Jonathan Laugel : ''On est capable de rivaliser avec les meilleurs"
Jonathan Laugel donne ses impressions sur le début de compétition de France 7's.
L'équipe de France à 7 a remporté ses deux matchs contre la Jamaïque (50-0), puis contre l'Australie (22-17). Jonathan Laugel nous dévoile sa vision de cette première journée de Coupe du Monde.

Rugby à 7 - Les plus beaux maillots de la Coupe du Monde de San Francisco

Le VII de France vous a-t-il impressionné avec cette victoire contre les Wallabies ?

Il m'a impressionné par rapport à ce que l'on a fait tout au long de la saison. Sur tout le match que ce soit face à l'Australie ou la Jamaïque, on a été très régulier, on a su tenir notre plan de jeu et ça m'a quelque part impressionné. Mais le résultat ne m'impressionne pas, je sais très bien qu'on a le potentiel et qu'on travaille pour faire ce genre de match. Je n’ai pas envie de dire que c'est une surprise. On a prouvé que si on respecte notre plan de jeu, on est capable de rivaliser avec les meilleurs. Donc je suis content du contenu mais pas forcément impressionné.

Pensez-vous que la France peut battre la Nouvelle-Zélande et accéder aux demi-finales ?

Oui, mais je nous connais aussi et je sais qu'on peut faire preuve de suffisance. Il ne faut pas se dire qu'on a réussi notre Coupe du Monde car on a battu la Jamaïque et l'Australie. Et puis la Nouvelle-Zélande est prenable. À la mi-temps de son match contre la Russie, il y avait 12 à 5 et les Néo-zélandais se gavent des erreurs russes. Ils n'ont marqué que grâce aux erreurs adverses. Donc si on est aussi sérieux que face aux Wallabies, on peut gagner ce match.

Rugby à 7, Coupe du monde : Les Bleues en demi-finale, les Blacks pour France 7

Quelles sont les équipes qui vous ont tapé dans l’œil lors de cette première journée ?

J'ai bien aimé le retour des Écossais face au Kenya et la rigueur des Sud-Africains contre les Irlandais. Ils leurs mettent 35-0 bien que l'Irlande puisse rivaliser et prétendre à du haut niveau. Mais l'équipe qui m'a le plus surpris et que je n'attendais pas à ce niveau c'est la France.

Puis à l'inverse, est-ce qu'une équipe vous a déçu ?

Je vais être honnête, les Néo-Zélandais n'ont pas fait un bon match. Après c'est le premier match, on est dans contexte particulier et c'est une équipe qui peut monter en puissance au fil du tournoi. Mais sur le match que j'ai vu je ne suis pas impressionné et même un peu déçu. 

Un joueur est-il, à vos yeux, sorti du lot ?

J'ai bien aimé Kevin Bly, j'ai trouvé qu'il a été fort en défense et c'est vraiment là où je le trouvais impressionnant. Il vient du XV où les attitudes ne sont pas du tout les mêmes mais il a réussi à s’acclimater. Puis devant, je dirais Tavite Veredamu. Il a vraiment joué son rôle, il a été mis en valeur sur le terrain, on allait systématiquement le chercher sur les ailes. Ensuite il faisait le boulot, j'ai aimé la justesse de son placement et ça aurait été illogique de le voir faire des passes au centre du terrain et ça toute l'équipe l'a compris.

Rugby à 7 : Les joueurs et joueuses à suivre lors de la Coupe du Monde

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !