6 Nations - La France a reçu un blâme de la part du Comité du Tournoi

6 Nations - La France a reçu un blâme de la part du Comité du Tournoi
Uini Atonio quittant la pelouse face au Pays de Galles.
Le Comité du Tournoi des Six Nations a envoyé une lettre officielle de blâme à la FFR suite à son enquête sur le match entre les Bleus et le Pays de Galles.

Cette rencontre face aux Gallois a marqué l'histoire du Tournoi et du rugby en raison de sa longueur. C'est en effet après plus de 100 minutes de jeu que le XV de France l'avait emporté après un essai de Camille Chat transformé par Camille Lopez (20-18). Ce n'est cependant pas la durée de la rencontre qui a poussé le Comité du Six Nations a enquêter, ni la multitude de pénalités qui a émaillé la fin de la partie devant l'en-but gallois. L'objet de l'investigation, ce sont les circonstances du remplacement du pilier tricolore Uini Atonio.

6 Nations : le comité du Tournoi ouvre une enquête sur France - Pays de Galles

À l'époque, Rob Howley et l’encadrement du Pays de Galles avaient remis en cause l'intégrité du staff français. Selon eux, le protocole commotion du Rochelais aurait été simulé en fin de rencontre afin de le remplacer par le Parisien Rabah Slimani, sorti à la 55e. Changement stratégique pour les uns, vrai blessure pour les autres, toujours est-il que selon L'Équipe, la Commission indépendante d'examen des incidents "a conclu que la FFR n'avait pas pleinement respecté le protocole HIA et/ou les règles du jeu". 

Un remplacement en première n'est en effet possible que si un joueur est blessé ou commotionné. Un constat qui peut être fait par un médecin indépendant ou en l'occurence ici, celui de l'équipe. Via l'AFP, la Commission estime cependant que rien ne permet d'établir que ces manquements "visaient à délibérément obtenir un avantage compétitif dans le match".