6 Nations - France et Italie, deux équipes de même niveau ? Jacques Brunel répond

6 Nations - France et Italie, deux équipes de même niveau ? Jacques Brunel répond
En 2013, l'Italie avait battu le XV de France dans le Tournoi des 6 Nations.
Le cinquième et dernier match du Tournoi des 6 Nations entre la France et l'Italie est indécis en raison des récentes performances des deux équipes.

6 Nations 2019 - La composition du XV de France pour s'imposer en ItalieCe samedi, le XV de France défie l'Italie à Rome. Et compte tenu des prestations des Tricolores dans ce Tournoi des 6 Nations 2019, on peut difficilement placer les Bleus dans la peau du favori. L'histoire entre les deux nations veut que la France ait le dessus. Mais après la fessée reçue en Irlande, avec notamment une première période où les Tricolores ont été inexistants offensivement, la pression est clairement sur leurs épaules. En face, les Italiens ont plus à gagner qu'à perdre devant leur public. Jacques Brunel sait que le match sera difficile pour ses ouailles.

Bien sûr qu'on a la pression. On a une seule victoire. On sort d'un match où on a été impuissant sur une grosse partie. Il y a une remise en cause à avoir. Un visage différent à montrer. C'est le menu de notre match contre l'Italie. Les faits montrent qu'on est actuellement à un niveau en-dessous des autres nations. Sur le Tournoi, on n'a pas montré qu'on était à leur niveau. Donc on se retrouve avec l'Ecosse et l'Italie dans le deuxième wagon. A nous de montrer sur ce dernier match que le visage affiché contre l'Angleterre et l'Irlande n'est pas celui de l'équipe de France.

Jacques Brunel connaît très bien la sélection italienne pour en avoir été le sélectionneur de 2011 à 2016. Sous ses ordres, la Squadra avait même battu le XV de France en 2013 (23-18) à Rome. Il sait donc très bien à quoi s'attendre de la part de joueurs qu'il a cotoyés et lancés.

Je retiens de cette équipe montré des qualités et qu'elle en a encore aujourd'hui. Une bonne partie des joueurs avait commencé avec moi. Ils ont de l'expérience avec quatre/cinq Tournois. La franchise de Trevise fonctionne très bien et il y a une émulation qui se créé même si leur réservoir n'est pas énorme. L'aventure en Ligue celte commence à porter ses fruits. Elle a eu des difficultés contre les favoris mais elle a montré de belles qualités, de l’allant en attaque, même contre l'Angleterre. Elle est bien sûr à prendre au sérieux. Elle recèle les mêmes qualités qu'à l'époque, quand elle avait aussi battu l'Irlande (22-15, ndlr.). Elle a du tempérament, de l'enthousiasme, elle a appris à imposer son jeu et pas seulement à s'opposer. Elle mérite le respect même si certains l'ont contesté dans le Tournoi. Pour certains joueurs, ce sera peut-être le dernier match dans le Tournoi. Il y aura un engouement particulier. Un contexte contre lequel on va devoir lutter qui pourrait les amener à se surpasser.