6 Nations 2019 - L'Angleterre passe 50 points à l'Italie sans forcer

6 Nations 2019 - L'Angleterre passe 50 points à l'Italie sans forcer
6 Nations - Manu Tuilagi a marqué deux essais pour l'Angleterre face à l'Italie.
Ce qu'il faut retenir de la victoire facile de l'Angleterre sur l'Italie lors de la quatrième journée du Tournoi des 6 Nations.

L'Angleterre (trop) facile

Battus par le Pays de Galles, les Anglais ont vu le Grand Chelem leur échapper. Aussi avaient-ils à coeur de rebondir. Les Italiens en ont fait les frais à Twickenham. A peine la demi-heure passée, le XV de la Rose avait le bonus offensif en poche après les réalisations de Jamie George (8e), Jonny May (15e), Manu Tuilagi (21e) et Brad Shields (32e). Les hommes d'Eddie Jones n'ont pas eu beaucoup d'efforts à faire pour entrer en Terre promise. Bien en place en attaque, ils ont aussi bénéficié de plaquages ratés pour faire la différence. Une défense agressive leur a aussi permis de marquer par Kruis à la 65e puis Shields à la 79e sur un nouveau contre de Kruis. Entre temps, Cokanasiga avait offert un essai facile à Robson (68e).

Beaucoup d'efforts italiens pour pas grand-chose

A l'inverse, l'Italie, qui envoyé du jeu depuis le début du Tournoi sans pour autant être récompensée par une victoire, a une nouvelle fois multiplié les temps de jeu. Il lui a fallu pas moins de 20 séquences pour marquer le premier essai du match à la 12e minute de jeu par Tommaso Allan. La Squadra a dominé en termes de possession et d'occupation durant une bonne partie de la rencontre. Mais a comme souvent manqué de solutions, joué en reculant ou bien commis une faute qui a stoppé son avancée comme à la 44e où elle a perdu 70m sur un ballon tombé. De gros efforts ont aussi été consentis à la 55e pour la réalisation de Morisi. 

Tuilagi de retour en forme

Le saviez-vous : Manu Tuilagi n'avait jamais enchaîné quatre matchs dans le Tournoi des 6 Nations. La dernière fois qu'il joué trois matchs dans la compétition, c'était en 2013. Autant dire, une éternité dans le monde du rugby. La faute à de nombreuses blessures. Cette mauvaise passe semble derrière lui. Il revient en forme au meilleur moment avec la Coupe du monde en point de mire. Titulaire depuis le début du 6 Nations, il a réalisé un match solide contre l'Italie avec un doublé (21e, 47e), 77m parcourus ballon en main à la faveur de huit courses pour cinq défenseurs battus et trois franchissements. Mention spéciale à Joe Cokanasiga, élu homme du match avec 108m au compteur, cinq franchissements et quatre défenseurs battus.

Un match plaisant

On craignait la fessée. Et si le score est lourd aux dépens de l'Italie, le match n'a pas non plus été à sens unique. L'Angleterre a su accélérer quand elle le voulait tandis que les Italiens ont mis beaucoup de coeur à l'ouvrage pour franchir la ligne de craie adverse. La rencontre a connu peu de temps mort grâce à l'excellente discipline (seulement 8 pénalités sifflées) de la part des deux sélections et à leur volonté de jouer comme en témoignent les stats du match : 1006m parcourus, 307 passes, 272 courses, 55 défenseurs battus pour un total de 10 essais.

Les Bleus attendus à Rome

Que les Bleus se le disent. Le dernier match du Tournoi des 6 Nations contre l'Italie à Rome ne sera pas le plus facile. D'aucuns pourront dire que c'était celui à Saint-Denis face à l'Ecosse, diminuée par de nombreuses absences. On l'a vu contre l'Angleterre, l'Italie, ce n'est pas un plan de jeu léché comme les Anglais, les Irlandais ou les Gallois. Mais elle a montré qu'elle pouvait trouver la faille en tenant bien le ballon. Une fois n'est pas coutume, Tommaso Allan a aussi été précis face aux perches. On sait que la volonté des Transalpins sera décuplée face à leurs voisins tricolores. S'ils ont pour habitude de connaître des coups de mou dans le second acte, ils ne lâcheront rien pour s'offrir leur premier succès.