6 Nations 2017 - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Irlande sur l'Angleterre (13-9)

6 Nations 2017 - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Irlande sur l'Angleterre (13-9)
6 Nations - L'Irlande a tenu tête à l'Angleterre.

Ce qu'il faut retenir du match entre l'Irlande et l'Angleterre dans la cadre de la 5e journée du Tournoi des 6 Nations 2017.

Fin de série pour l'Angleterre

Après avoir stoppé la série de victoires de la Nouvelle-Zélande à Chicago, l'Irlande a fait tomber l'Angleterre pour la première fois en 18 matchs. Une défaite, la première depuis l'arrivée à la tête du XV de la Rose d'Eddie Jones, qui prive également les Anglais d'une deuxième Grand Chelem de rang. Lesquels n'ont pas réussi à marquer le moindre essai aux Irlandais. Ce qui ne leur était pas arrivé dans le Tournoi des 6 Nations depuis 2015 lors d'une défaite 19 à 9...en Irlande.

Des Anglais muselés

Avaient-ils trop de pression sur les épaules entre la possibilité de réaliser le Grand Chelem et en même temps de battre le record de victoires de rang détenu jusqu'ici par la Nouvelle-Zélande ? Toujours est-il que les Sujets de Sa Majesté ont été en grande difficulté en première mi-temps. Face à la solide défense irlandaise, spécialisée dans la prise à deux, ils ont manqué de puissance, notamment au centre. Ce qui les a obligé à se séparer du cuir au pied, sans grand succès. 

L'Irlande impose son rythme

À l'inverse, le XV du Trèfle a dominé son sujet pour ce qui était annoncé comme la finale du Tournoi. Avec 74 % de possession et 76 % d'occupation, les Irlandais n'ont pas laissé respirer leurs adversaires grâce à une très bonne conservation. Pourtant privée de son maître à jouer, Conor Murray, l'Irlande a en effet très bien tenu le ballon, en envoyant notamment ses avants épuiser la défense anglaise. C'est finalement après une pénaltouche et un maul qu'Henderson a marqué tout en puissance (24e).

Le banc anglais n'a pas fait la différence

La stratégie mise en place par le sélectionneur anglais n'a cette fois-ci pas fonctionné. Au retour des vestiaires, les visiteurs ont en effet choisi de défier les locaux sur des ballons portés après avoir échoué en écartant le cuir. Une manière qui visait sans doute à épuiser les Irlandais avant de faire rentrer du sang frais et de faire la différence en fin de match comme cela a souvent été le cas dans cette compétition. Cependant, les remplaçants n'ont pas autant pesé que lors des précédents matchs, à l'image d'un Ben Te'o contraint de sortir après avoir été sonné par un gros plaquage irlandais.

Le tournant du match

S'il faut retenir une action marquante dans cette partie, c'est certainement cette touche volée par l'alignement irlandais, et notamment Peter O'Mahony, à la 74e minute de jeu. Trop loin des perches pour tenter une pénalité qui aurait pu leur permettre de recoler à un point, les Anglais ont choisi d'aller en touche. Un choix qui n'a finalement pas été payant. D'autant que derrière, ils ont perdu le ballon sur un en-avant de Watson puis été pénalisés pour une faute de Care. Ce qui a permis à l'Irlande de réinvestir le camp de l'Angleterre et de s'offrir une victoire méritée ainsi que la deuxième place du Tournoi devant la France.

Shopping avec Rugby Shop !

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
Ecrit par vous !
Rugby Amateur - Si t'es champion.... Appuieeeeuuu, appuieeuuu, appuies sur l'champignon
par rUSIgby
Rugby Amateur - Si t'es champion.... Appuieeeeuuu, appuieeuuu, appuies sur l'champignon 27 avril 2017 à 20:00
Touché dans les attentats de Paris, Aristide Barraud doit renoncer au rugby
News Touché dans les attentats de Paris, Aristide Barraud doit renoncer au rugby 27 avril 2017 à 17:45
VIDEO. Fédérale 1 - L'oeil rivé sur la Pro D2, le Stade Rouennais dévoile ses ambitions
Vidéos VIDEO. Fédérale 1 - L'oeil rivé sur la Pro D2, le Stade Rouennais dévoile ses ambitions 27 avril 2017 à 17:00
Top 14 - Le spectre de la cessation de paiements plane au-dessus du Stade Toulousain
News Top 14 - Le spectre de la cessation de paiements plane au-dessus du Stade Toulousain 27 avril 2017 à 15:00

Charger les commentaires