6 Nations 2016. Que se passe-t-il chez nos adversaires du Tournoi ? #3

6 Nations 2016. Que se passe-t-il chez nos adversaires du Tournoi ? #3
6 Nations 2016. Joe Schmidt se méfie de la ligne de 3/4 anglaise.

Après deux premières journées passionnantes, ce troisième acte Nations s'annonce décisif. Que se passe-t-il chez nos adversaires du Tournoi ?

Après deux premières journées passionnantes, ce troisième acte s'annonce décisif. Notamment pour la France, qui se déplace au Pays de Galles, et l'Angleterre qui reçoit l'Irlande. Ces deux nations sont toujours invaincues et espèrent bien le rester. Le XV de la Rose part cependant avec un avantage, tout comme l'Italie qui va tenter d'empocher un premier succès face à l'Écosse pour éviter la dernière place de la compétition.

Pays de Galles (vs France)

Warren Gatland se méfie des Bleus. Si ses joueurs n'ont pas perdu face au XV de France depuis quatre ans, ils restent cependant sur deux succès dans ce 6 Nations. Le sélectionneur du XV de Poireau considère à juste titre que cette équipe n'a plus rien à voir avec celle des années précédentes. Et en partie grâce à l'arrivée de Guy Novès à la tête de l'équipe : "quand on regarde ce qu'il a accompli en tant qu'entraîneur avec Toulouse est vraiment exceptionnel. Avoir un coach comme ça qui arrive impose déjà le respect et ça fait vraiment une grosse différence dans une équipe, au sein d'un groupe. Notamment en termes d'unité et d'harmonie. Ce qui qui a manqué par le passé."

Il a d'ailleurs aligné une équipe solide pour tenter de rester invaincu dans ce 6 Nations.6 Nations 2016. Que se passe-t-il chez nos adversaires du Tournoi ? #36 Nations - La composition du Pays de Galles face au XV de France

Angleterre (vs Irlande)

Angleterre vs Irlande, c'est l'autre gros choc de cette troisième journée. Un match sur lequel les joueurs d'Eddie Jones sont particulièrement attendus après deux premiers tours pas vraiment convaincants d'après la presse locale. "Les gens sont déçus parce que nous ne pratiquons pas un jeu spectaculaire. Mais ça fait seulement quatre semaines que nous sommes ensemble. S'il y a de la pudre magique quelque part, il faut que j'aille en acheter. Comme ça, tout ira bien." L'Angleterre comme la France est en phase de construction après l'arrivée d'un nouveau sélectionneur mais il a confiance en ses ouailles face aux Irlandais. "Ils tapent au pied 70 % de leurs ballons. Bonne chance à eux s'ils veulent faire ça face à nous".

La composition face à l'Irlande :

L'ancien coach du Japon n'a opéré que deux changements dans son XV titulaire. Joe Marler remplaçant Mako Vunipola quant Maro Itoje supplée Joe Launchbury, blessé. Ce sera la première titularisation du jeune joueur des Saracens. Courtney Lawes sera sur le banc à l'instar du novice Elliot Daly.

Brown
Watson - Joseph - Farrell - Nowell
Ford - Youngs
Robshaw - Haskell - B. Vunipola
Itoje - Kruis
Marler - Hartley- Cole

Irlande (vs Angleterre)

Les Irlandais ont décidé de ne pas répondre aux attaques de Jones sur leur stratégie. Ils préfèrent rester concentrés. Il faut dire que c'est un sacré défi qui les attend. "Aller jouer à Twickenham fait peur, reconnaît le demi de mêlée Conor Murray. Ce dernier n'y a jamais gagné comme une grande partie de ses coéquipiers. Seuls Rory Best, Cian Healy, Sean Cronin et Jamie Heaslip peuvent se venter d'en être sortis vainqueur. C'était en 2010 avec un succès 20-16. Depuis, l'Irlande reste sur un court revers en 2014 (13-10) dans l'antre du rugby anglais, donc "il y a à la fois de la peur et de l'excitation", admet-il via EspnScrum.

La composition face à l'Angleterre :

Joe Schmidt, qui se méfie de la ligne de 3/4 anglaise, a fait appel à trois joueurs sans sélections pour ce match au sommet : Josh van der Flier (Leinster) fera ses débuts en troisième ligne, Stuart McCloskey (Ulster) au centre. Quant à Ultan Dillane (Connacht), qui aurait pu jouer pour la France, il démarrera sur le banc.

Kearney
Trimble - Henshaw - McCloskey - Earls
Sexton - Murray
Stander - Heaslip - van der Flier
Toner - Ryan
Ross - Best - McGrath

Ecosse (vs Italie)

Après deux semaines de repos et des prestations intéressantes malgré la défaite, l'Ecosse se déplace en Italie avec l'objectif de valider en enfin leur travail par un succès. "Nous avons travaillé pour renforcer la base de notre jeu et nous allons y rester fidèles." Vern Cotter estime que ne sera pas une partie de plaisir face à une formation qui, malgré les critiques, a montré de belles choses depuis le début du Tournoi, et particulièrement face à la France. "Ils ont surpris les deux équipes (l'Angleterre aussi, ndlr) de par leur dimension physique, leur intensité et la qualité de leur jeu. Il faudra y être préparé, et au moins rivaliser, si vous voulons l'emporter."

La composition de l'Ecosse :

Un seul changement dans le XV du Chardon pour défier l'Italie au Stadio Olimpico. Tim Visser remplace Sean Lamont. Ce dernier sera sur le banc avec Moray Low, Ryan Wilson, Peter Horne et Rory Sutherland, qui fera ses débuts internationaux s'il en a l'occasion.

Hogg
Seymour - Bennett - Taylor - Visser
Russell - Laidlaw
Hardie - Denton - Barclay
Jonny Gray - Richie Gray
Nel - Ford - Dickinson

Italie (vs Ecosse)

Aligné à Murrayfield l'an passé, George Biagi, écossais d'origine, ne prendra pas part à la réception du XV du Chardon ce samedi. Il est cependant confiant quant aux capacités de ses coéquipiers à décrocher un premier succès dans ce 6 Nations. "Nous avons été très frustrés de perdre en France. Et si le match contre l'Angleterre semble à sens unique compte tenu du score (40-9), nous avons été compétitifs durant une bonne partie de la rencontre." Il espère que la Squadra fera honneur à son public malgré un adversaire de taille. "Ils ont failli allé en demi-finale de la Coupe du monde et possèdent de très bons joueurs. Mais une partie d'entre nous les a déjà battu et nous savons par quoi ça passe," confie Biagi à Scrummagazine. Il leur faudra prendre les points quand ils se présentent et être solides en défense.

La composition de l'Italie :

Jacques Brunel a opéré quatre changements dans son XV titulaire : retour de David Odiete à l'arrière, Haimona débutera l'ouverture puisque Carlo Canna est blessé, Furno remplace Biagi en deuxième ligne et Ghiraldini retrouve sa place au talonnage après sa blessure contractée durant le Mondial.

Odiete
Sarto - Campagnaro - Garcia - Bellini
Haimona - Gori
Zanni - Parisse - Minto
Furno - Fuser
Cittadini - Ghiraldini - Lovotti

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
RESUME VIDEO. Castres se fait plaisir face au Canada en amical
Vidéos RESUME VIDEO. Castres se fait plaisir face au Canada en amical 14 août 2018 à 18:30
VIDEO. INSOLITE. Top 14 - L'USAP, premier club de rugby à se lancer dans l'eSport
Vidéos VIDEO. INSOLITE. Top 14 - L'USAP, premier club de rugby à se lancer dans l'eSport 14 août 2018 à 17:00

Abonnez vous !

Et soutenez-nous

Pour le prix d'une pinte !

Un Teeshirt le Rugbynistère offert pour chaque abonné !
  • Pas de pub
  • T-Shirt Rugby Division Rugby Division
  • Mode Lecture Confort
  • Bon d'achat Rugby 20€
  • Satisfait ou remboursé 90 jours
Coupe du Monde féminine 2021 - L'Australie et la Nouvelle-Zélande candidates à l'organisation
News Coupe du Monde féminine 2021 - L'Australie et la Nouvelle-Zélande candidates à l'organisation 14 août 2018 à 16:00
Florian Grill : ''Il est urgent d'agir avec des mesures concrètes pour sauver notre sport''
News Florian Grill : ''Il est urgent d'agir avec des mesures concrètes pour sauver notre sport'' 14 août 2018 à 14:00

Charger les commentaires