Si les rugbymen étaient des personnages de manga

Si les rugbymen étaient des personnages de manga
Aurélien Rougerie dans Dragon Ball Z, ça a de la gueule non ?
Le Japon, organisateur de la Coupe du monde 2019, est notamment connu pour ses mangas. Quels joueurs de rugby se rapprochent le plus de certains héros.

Aurélien Rougerie est...Son Goku (Dragon Ball)

Aurélien Rougerie avec les cheveux longs à tout du héros de DBZ en Super Saiyan. Comme Goku, il est increvable. Enfin, Son Goku est mort plusieurs fois mais il a toujours trouvé le moyen de revenir à la vie. L'ancien joueur de Clermontlui, a montré une fantastique capacité de récupération après ses blessures. À croire qu'il mangeait aussi des senzus, les fameux haricots magiques de la série. Rougerie, c'est aussi un leader né, près à affronter les plus féroces adversaires quitte à y laisser une partie de lui sur le champ de bataille.


James Haskell est...Saitama (One Punch Man)

Le troisième ligne anglais partage avec le héros de One Punch Man son amour pour la musculation. Si Haskell est réputé pour ses vidéos sur le crossfit, Saitama a lui suivi un programme très particulier pour parvenir à terrasser ses adversaires d'un seul coup de poing. Pendant trois ans, il a effectué 100 pompes, 100 abdos, 100 squats et 10 kilomètres de course à pied tous les jours ! Désormais, il n'a qu'une obsession, trouver un adversaire à sa mesure. On a un peu la même impression quand on voit James Haskell sur le pré.


Antoine Dupont est...Monkey D. Luffy (One Piece)

Certes le demi de mêlée du Stade Toulousain n'a pas mangé un fruit du démon et ne possède pas la capacité d'être élastique comme le héros de One Piece. Mais Antoine Dupont c'est aussi ce petit prodige qui nourrit de grands rêves et qui fait tout pour y parvenir. Un leader aux multiples talents et à l'ambition affichée. Luffy rêve d'être le roi de pirates, Dupont donne le maximum pour remporter des titres et en particulier la Coupe du monde.


Felix Lambey est...Ichigo Kurosaki (Bleach)

Ici, on a joué la facilité. Il faut dire que les joueurs à la tignasse rousse ne courent pas les pelouses. Le Lyonnais Félix Lambey aurait pu tomber pire. Comme Ichigo, il donne cette impression de décontraction en dehors des matchs. Mais lorsqu'il faut aller au combat, mouiller le maillot et défendre les copains, Lambey, comme le personnage central de Bleach, n'est pas le dernier. Son bandeau collé autour des oreilles nous rappelle aussi les bandages que porte tout le temps Ichigo.


Danny Cipriani est...Eikichi Onizuka (GTO)

Le joueur anglais traîne depuis des années une image de bad boy. Il faut dire qu'il collectionne les casseroles en-dehors des terrains, notamment en raison de l'alcool. Une attitude d'autant plus regrettable que le joueur est talentueux. Dans l'univers des manga, s'il y a bien un bad boy, c'est Eikichi Onizuka. Amateur de jolies demoiselles, plutôt beau-gosse, il n'est pas le dernier lorsqu'il s'agit de se salir les mains. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il est professeur.