Kyoto - Top 5 des activités pour épicer votre séjour pendant la Coupe du monde

Kyoto - Top 5 des activités pour épicer votre séjour pendant la Coupe du monde
Vous connaissez la bambouseraie d’Arashiyama ?
Si aucun match de la Coupe du monde 2019 n'aura lieu précisément à Kyoto, l'ancienne capitale du Japon est un passage obligé lors d'un séjour sur l'archipel.

Kyoto est l'anagramme de Tokyo mais les deux villes proposent des ambiances bien distinctes. On recense en effet plus de 1 600 temples au sein de la préfecture de Kyoto. Et ils ne manquent pas au sein même de la ville avec le célèbre Kinkaku-ji, le pavillon d'or prisé des touristes. Bien évidemment, visiter des temples n'est pas la seule chose à faire à Kyoto.Tokyo - Top 5 des activités insolites pour épicer votre séjour pendant la Coupe du monde

Se balader au milieu des bambous

On aurait pu vous parler du sanctuaire de Fushimi Inari et de ses célèbres toriis rouges voire vermillons (on en dénombre 1000) que vous avez certainement dû voir sur des cartes postales. Mais au nord-ouest de Kyoto, on trouve aussi un lieu emblématique de la ville : la bambouseraie d’Arashiyama. À visiter en début de journée pour profiter des premiers rayons du soleil filtrant à travers ses immenses bambous. Et éventuellement éviter les touristes afin de réaliser de belles photos. Une parenthèse nature que vous pourrez prolonger au jardin japonais du Tenryu-ji, l’un des cinq grands temples de Kyoto.Crédit vidéoHappy In Japan

Rencontrez le Macaca fuscata

Toujours à Arashiyama se trouve une petite montagne, appelée Mont Arashiyama, qui abrite un parc dédié aux singes. Il s'agit de macaques japonais, les Macaca fuscata. On en dénombre pas moins de 200. Après une courte randonnée sur un sentier balisé, il est possible de les apercevoir dans leur habitat naturel et de profiter d'une des plus belles vues sur la ville. Bien que sauvages, il est possible de les nourrir en achetant ce qu'il faut sur place. Mais attention à ne pas les fixer dans les yeux. A découvrir durant la période des cerisiers ou bien à l'automne pour profiter des superbes couleurs.

Crédit vidéo : Kanpai !

Découvrir le théâtre nô

Le Kanze Kaikan est une célèbre salle de spectacle qui propose du théâtre nô sur sa scène en cèdre. "Illustre forme du théâtre classique japonais, le nô représente, dans une esthétique elliptique et allusive un temps poétique, un drame subtil associant le chant et la danse à un texte lyrique", explique le site vivrelejapon. Il est joué exclusivement par des hommes selon des règles bien établies : une scène avec quatre piliers, sans décor ; un pont qui permis à l'acteur principal de passer des coulisses à la scène ; un acteur avec un masque ; plusieurs musiciens et un choeur qui commente les actions.Crédit vidéo : Gustavo Thomas

Faire un voyage dans le temps

Si vous restez plusieurs semaines au Japon, vous aurez la possibilité d'assister à des festivals. Durant la période de la Coupe du monde (20 septembre-2 novembre) se tient à Kyoto le Jidai Matsuri. Il s'agit d'une procession qui va du Kyoto-gosho, palais impérial, au sanctuaire Heian-jingu, et qui met en scène l'histoire de la ville lorsque l'empereur y séjournait. Créée en 1895, elle fait partie des trois grandes fêtes de Kyoto et permet d'admirer de nombreux costumes traditionnels grâces aux 2000 participants.Crédit vidéo : Kyoto Fan

S'initier au Kaiseki

Plusieurs restaurants de Kyoto vous permettront de vous initier au Kaiseki. Mais cet art culinaire n'est pas destiné à toutes les bourses. En effet, Kaiseki ryôri, c'est une succession de petits plats (jusqu'à 10) dans un ordre bien précis : hors d'œuvre, bouillon, sashimi, plats mijotés ou cuits à la vapeur (Source : nouvelobs). Hérités des moines bouddhistes, ils sont principalement végétariens et mettent en avant de la plus belle des manières des produits frais. Le goût et la présentation sont poussés à leur paroxysme. Un plat, sa couleur, sa forme, ses ingrédients et sa préparation ne pourront pas être répétés. D'où le prix parfois élevé. Crédit vidéo : imhere