Coupe du monde 2019 au Japon : comment s’organise un tel événement ?

Coupe du monde 2019 au Japon : comment s’organise un tel événement ?
Coupe du monde 2019 au Japon : comment s’organise un tel événement ?
Lors de notre voyage au Japon à l'automne, nous avons pu rencontrer Hiroki Nomura et Munetoshi Tsubota, membres du comité d'organisation du Mondial 2019. L'occasion d'évoquer avec eux le tournoi à venir.

250, c'est le nombre de personnes actuellement employées par le Comité d'organisation de la Coupe du monde 2019. "Après le Mondial 2015, on a vraiment pris un nouvel élan." 2015, une année où la sélection nipponne est devenue crédible sportivement sur la scène internationale. Mais avant de savoir si les hommes de Jamie Joseph sortiront de sa poule composée de l'Irlande, la Russie, l'Ecosse et les Samoa, encore faut-il faire de cet événement une réussite en coulisses. Pour ce qui est, rappelons-le, la première Coupe du monde organisée sur le sol asiatique.

"La Coupe du monde nous a été attribuée au mois de juillet 2009, et le comité d’organisation a été créé en novembre 2010. Le 2 mars 2015, on a décidé dans quelles villes les matchs auraient lieu, et c'est à ce moment-là que la préparation est devenue concrète.En mai 2016, les potentiels camps d’entraînements ont été localisés. Et en avril 2018, cinquante-deux ont été sélectionnés.

Il existe quatre sections dans le comité d’organisation : 

  • La préparation des stades, l’organisation des matchs, qui s’occupe aussi du transport et de la sécurité des joueurs
  • La promotion de la Coupe du monde, la vente des tickets 
  • L’héritage : surfer sur l’événement dans l’avenir
  • Gérer la totalité du comité de l’organisation : le programme

Quel rôle pour les villes ?

Les villes travaillent avec les préfectures, deux notions à distinguer (exemple : dans la préfecture d’Osaka, il y a la ville d’Higashiosaka). En tout, dix-neuf collectivités locales sont concernées par l’organisation de la Coupe du monde, et doivent travailler de concert. Pour faire simple, les collectivités locales s’occupent de tout ce qui se passe à l’extérieur des stades, le comité d’organisation de Japon 2019 gérant ce qui se passe à l’intérieur des stades.

Que faire dans la préfecture d'Osaka, lieu chargé d'histoire pour le rugby japonais ?Au Japon, les stades sont généralement la propriété des collectivités locales. Ces dernières s’occupent donc de l’aménagement des alentours du stade, comme le transport ou la sécurité. On fait aussi la promotion de l’événement, pour faire monter la pression. Les fanzones sont aussi gérées par les villes, ce qui permet de voir les matchs sur grand écran.

Les lieux des fanzones ont - pour la plupart - été déjà déterminés. "Celle de Tokyo, par exemple, sera située près de Ginza, le quartier commercial, à Shimbashi". Leur capacité totale n’a pas encore été définie. Au Japon, s’il est préférable de choisir un lieu très fréquenté pour faire venir beaucoup de monde, il est difficile de trouver des espaces capables d’accueillir en toute sécurité beaucoup de supporters. Le chiffre de 5000 a tout de même été évoqué.

Que trouver dans une fanzone ?

  • Les sponsors partenaires de la Coupe du monde auront des stands
  • Une scène où des événements seront organisés
  • Des stands de vente de produits dérivés
  • Des stands de restauration, avec des produits locaux

Les supporters pourront consommer de l’alcool (avec modération !), l’un des sponsors de la compétition étant une marque de bière. Interrogés sur la venue de nombreux Européens, dont la réputation de fêtards n'est plus à faire, ils répondent : "Nous pensons que les supporters de rugby sont plus disciplinés que ceux des autres sports. On va essayer quand même expliquer aux habitants pourquoi il y aura autant de bruit, mais ce sera une belle fête."

Les transports

Les transports seront-ils gratuits pour les supporters ? Non, pour le métro ou le bus. En revanche, des navettes spéciales faisant le lien entre les gares et les stades pourraient ne rien coûter aux supporters détenteurs d’un billet. Ces navettes seront notamment prévues pour les endroits où les transports traditionnels seront jugés insuffisants. “On peut aussi se rendre au stade à pied, pour découvrir les villes.” Le stade de Shizuoka, où jouera notamment le Japon contre l’Irlande, ou les Springboks face à l’Italie, n’est par exemple qu’à quinze minutes de la gare. Un stade où les annonces seront effectuées en japonais et en anglais, comme dans toutes les autres enceintes.

Quels stades accueilleront la Coupe du Monde de Rugby 2019 au Japon ?

En tout, si 1,8 millions de billets sont à vendre, 400 000 étrangers sont attendus. Des étrangers souvent… tatoués. Le comité conseille bien de les cacher.

Coupe du monde 2019 - Les joueurs anglais contraints de cacher leurs tatouages au Japon

Le mot de la fin avec la devise du comité d’organisation de la Coupe du monde 2019 : “La réussite de la Coupe du monde, c’est laisser un bon souvenir aux supporters venus voir les matchs.

La Coupe du monde 2019, c'est...

  • 12 stades
  • 48 matchs
  • 20 sélections
  • Les dates : 20 septembre - 2 novembre

Le rugby au Japon, c'est...

  • 1039 équipes lycéennes
  • 316 équipes universitaires
  • 567 équipes seniors privées, appartenant aux entreprises
  • 96049 joueurs
  • Découvrez le Japon avec JNTO ici
  • La page Instagram ici