5 lieux pour admirer les superbes couleurs de l'automne pendant la Coupe du monde au Japon

5 lieux pour admirer les superbes couleurs de l'automne pendant la Coupe du monde au Japon
Le Japon est un des plus beaux pays pour admirer les couleurs de l'automne.
Entre deux matchs de la Coupe du monde au Japon, sortez de la ville pour aller admirer les belles couleurs de l'automne.

Le début de la Coupe du monde au Japon (20 septembre au 2 novembre 2019) coïncide avec le début de l'automne. Si vous êtes sur place, vous allez vivre ce que les locaux appellent le kôyô, à savoir le rougissement des feuilles d'érables japonais. Le momijigari, où la contemplation des changements de couleurs est le pendant automnale du hanami au printemps avec les cerisiers. S'il vous prend l'envie de participer à cette tradition, sachez que le kôyô ne sera pas à son summum durant la compétition. Mais il existe de nombreux lieux au Japon où vous pourrez profiter de ce très beau spectacle naturel.

Le mont Takao

Accessible depuis Tokyo en moins d'une heure, le mont Takao culmine à seulement 599 mètres d’altitude. Néanmoins, il offre plusieurs sentiers (six au total) de randonnée pour accéder à son sommet. Certains, moins empruntés, offrent la possibilité d'être en pleine nature pour profiter comme il se doit de l'ambiance des sous-bois. D'autres sont plus abordables mais ça n'empêche pas les locaux d'être suréquipé pour "grimper". Il y a même un téléphérique pour monter directement, mais c'est bien moins drôle. Il faudra deux heures pour parvenir au sommet via le sentier numéro 6 avec au bout, outre les temples, les restaurants et les distributeurs automatiques, une superbe vue sur la capitale, Yokohama voire le mont Fuji si le temps le permet.Crédit vidéoSUPERGENKI JAPAN

La pagode Chureito

C'est sans doute l'une des plus belles vues "carte postale" du Japon. Et il ne vous faudra gravir que quelques marches (300 pour certains, 400 pour d'autres) pour en profiter. A condition d'avoir pris le bus depuis Tokyo direction Kawaguchiko (1h30) puis un train pendant un quart d'heure avant une courte marche de dix minutes. Mais ça en vaut la peine. La pagode construite en 1963 n'est pas le clou du spectacle, mais si vous parvenez à bien cadrer votre photo en la plaçant à droite avec le mont Fuji au centre (s'il n'y a pas de nuages), le tout sublimé par les couleurs de l'automne, c'est le poster assuré pour votre salon. Crédit vidéo :【富士吉田市公式】広報ふじよしだ

Jojakko-ji

Un peu moins fréquenté que les deux précédents lieux durant l'automne, Jojakko-ji n'en reste pas moins un endroit privilégié pour profiter des kôyô dans le calme. Situé à l'ouest de Kyoto, dans le quartier d'Arashiyama, ce temple fondé en 1596 est facilement accessible via des escaliers en pierre et des chemins entourés de mousse et d'érables. Au sommet, une superbe vue sur l'ancienne capitale du Japon.Crédit vidéo : 林東賢FB

Mitaki-dera

Si vous vous rendez à Hiroshima, ville tristement célèbre pour avoir subi un bombardement atomique durant la seconde guerre mondiale, n'hésitez pas à sortir de la ville pour vous rendre dans ce temple bouddhiste fondé en 809 et situé sur le mont Mitaki. Pour y accéder, une ascension décrite comme mystique par ceux qui l'on faite. Vous passerez au milieu des arbres, croiserez de nombreuses statues, notamment de moines en bronze, écouterez le doux bruit de l'eau coulant des trois cascades qui jalonnent le chemin de pierre.Crédit vidéo : 3414out

Le parc Momijidani

Momijidani signifie littéralement "la vallée aux érables" en japonais. Autant dire que vous êtes au bon endroit pour admirer le momiji. En octobre, les quelque 200 arbres de cinq variétés différentes ne seront peut-être pas entièrement carmin, mais le parc n'en reste pas moins magnifique. Situé au cœur de l’île de Miyajima, face à Hiroshima, il offre aussi la possibilité de croiser des cerfs sika, vivant en liberté sur l'île mais plus au calme dans le parc, mais aussi de faire de belles balades.Crédit vidéo : JapanTravel