Dimitri Yachvili

Dimitri Yachvili

Publié le 19-01-2012 à 11h28 - Mis à jour le 29-05-2013 à 18h22 // Par

Nom : Dimitri Yachvili
Date de naissance : 19/09/80
Lieu de naissance : Brive (Corrèze)
Nationalité : Français
Poste : Demi-de-mêlée
Equipe actuelle : Biarritz Olympique (depuis 2002)
Anciennes équipes : Brive, Puc, Gloucester

Le parcours sportif de Dimitri Yachvili en quelques points :
Formé à Brive dans les équipes de jeunes, il optera, suite à la mutation de son père, pour le football. Ensuite, il retourne à ses premières amours ovales, mais du côté du PUC pour s’aguerrir, deux saisons durant, avant de s’envoler pour une année outre-manche à Gloucester.
Lors de cette saison en Angleterre, Dimitri est sacré champion, avant de signer pour le Biarritz Olympique l’année suivante.
Dans la foulée, il connaît sa première cape le 23 novembre 2002, face au Canada. Avec le XV de France, il connaîtra quatre succès du Tournoi des VI Nations (2004, 2005, 2007, 2010), dont deux Grand Chelem (2004, 2010).
Une année plus tard, il sera retenu pour sa première Coupe du Monde, en 2003 sous la direction de « Bernie » Laporte, et finira à la quatrième place après une défaite face aux Blacks lors de la petite finale.
Âme créatrice du Biarritz Olympique, il contribua très fortement aux sacres de 2005 et 2006 dans le championnat de France, puisqu’il détient à ce jour encore, le record de points marqué dans une finale, avec 29 unités contre le Stade Français en 2005 (37-34).
Après une glorieuse année 2006, avec un titre de champion de France et une finale de HCup, Dimitri n’est pas retenu pour la Coupe du Monde 2007, Laporte lui préférant le duo Ellissalde-Mignoni. Il ne connaît d’ailleurs qu’une seule sélection lors de cette année, avec une défaite contre l’Angleterre (18-26).
Après un retour aux affaires de Biarritz dans la cour des grands en 2010, avec une nouvelle finale – perdue - de HCup, le triumvirat Lièvremont-Retière-N’Tamack le sélectionne à nouveau pour une Coupe du Monde, en Nouvelle-Zélande. En concurrence avec Morgan Parra, il finira par former la charnière en finale avec celui-ci, malgré une cuisse blessée.
Le 15 janvier 2012, il rentre dans la cour très fermée des joueurs dépassant la marque des 600 points inscrits en Coupe d’Europe en totalisant les 16 unités du BOPB face aux Saracens (16-20).
La même année, il remporte l'Amlin Cup face au RC Toulon.
En juin 2013, il affronte les Lions à Hong Kong avec les Barbarians britanniques.

Dimitri Yachvili dans les douches :
Incroyable histoire que celle de Dimitri Yachvili. Fils de Michel, international à 15 reprises sous les couleurs tricolores, au talonnage ou à l’aile de la troisième ligne, il est également le frangin d’un autre international… géorgien. Mais le rugby n’est pas qu’une histoire de Yachvili, puisque le grand-père maternel de Dimitri a lui aussi jouer pour… Brive, au poste de talonneur. Difficile dès lors de s’imaginer un demi-de-mêlée sortir de cette lignée, et pourtant, tel est le destin de Dimitri. Il perfectionne son jeu au pied avec Jean-Michel Larqué, basé lui aussi au Pays Basque. Ce qui lui permet aujourd’hui d’être sur le podium des meilleurs marqueurs de l’histoire du XV de France, avec 357 points pour 59 sélections alors qu’il est toujours en activité et appelé pour le prochain Tournoi…

Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez

Son Actu

1 Commentaires sur « Dimitri Yachvili »

BOPB Biarritz OlympiqueLouis-BO
4 198 points 69% avis positifs
le 10.03.2014 à 21h07

Un de mes joueurs préférés !!

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.