Amateurisme marron

Amateurisme marron

Venez découvrir ce qu'est l'amateurisme marron dans le rugby

L'amateurisme marron est une expression du vocabulaire sportif désignant le fait de rémunérer illégalement un sportif officiellement amateur.

Le rugby a connu une entrée tardive dans le monde professionnel (1995 officiellement), alors que le football était professionnel depuis des décennies. Le CIO grand défenseur des valeurs de l’amateurisme, avait d’ailleurs lui-même permis les joueurs professionnels de participer aux Jeux Olympique. Il n’est donc pas étonnant d’avoir appris l’existence de ce professionnalisme déguisé surnommé Amateurisme marron dans le rugby. Des pratiques ni vraiment obscures ni vraiment claires (d’où le marron) étaient régulièrement employés dans l’élite française du rugby sous la forme de défraiements, d’emplois plus ou moins fictif et d’avantages en nature.

C’est Fabien Galthié qui résume le mieux la situation : «Avant, le rugby pouvait vivre caché. On parlait d’aide à l’insertion à l’époque. On te donnait un job, on aidait ta famille, le boucher-charcutier du coin te reconnaissait, t’aimait, te chérissait, et c’était le top […]. Après 1995, on a reçu des feuilles de salaire ! C’est à la fois dérisoire et essentiel.».

Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDÉO. MATCH AMICAL - La Section paloise domine Soyaux-Angoulême (12-41)
Vidéos VIDÉO. MATCH AMICAL - La Section paloise domine Soyaux-Angoulême (12-41) 29 juillet 2016 à 15:00
VIDEO. Le Rugbynistère Amateur : c'est parti pour les Ministres de clubs
Amateur VIDEO. Le Rugbynistère Amateur : c'est parti pour les Ministres de clubs 29 juillet 2016 à 13:00
Australie - Giteau et Mitchell avec les Wallabies pour le Rugby Championship
Brèves Australie - Giteau et Mitchell avec les Wallabies pour le Rugby Championship 29 juillet 2016 à 11:00
Top 14 - Montpellier dévoile ses nouveaux maillots pour 2016-2017
Brèves Top 14 - Montpellier dévoile ses nouveaux maillots pour 2016-2017 29 juillet 2016 à 10:00

Réagissez à cet article
0 commentaires sur cet article

Vous devez être connecté pour participer aux commentaires