PEOPLE. Sébastien Chabal et Lionel Nallet mettent fin à leur relation

PEOPLE. Sébastien Chabal et Lionel Nallet mettent fin à leur relation
PEOPLE. Sébastien Chabal et Lionel Nallet, la rupture !
Après des années de vie commune, Sébastien Chabal et Lionel Nallet officialisent leur séparation. Et règlent leurs comptes dans la presse people... PEOPLE. Sébastien Chabal et Lionel Nallet mettent fin à leur relation

Montage réalisé à partir de la photo de Marie-Lan Nguyen sous licence Creative Commons Paternité 2.5 et de la photo de Thomas Faivre-Duboz sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic

Triste nouvelle. Après Johnny Depp et Vanessa Paradis, Jean Dujardin et Alexandra Lamy ou encore François Hollande et Julie Gayet, voici un nouveau couple iconique qui se sépare. L'annonce a en effet été officialisée hier : après de longues années de partenariat domestique, Lionel Nallet et Sébastien Chabal ont mis un terme à leur relation.

Chabal déballe son sac

Alors que nous étions encore tous sous le choc de l'annonce de cette séparation inattendue, Sébastien Chabal a accepté de se confier longuement dans les pages du magazine Closer. Et le « Caveman » semblait particulièrement amer. En effet, il n'hésite pas à parler de trahison...

Je ne sais pas ce qui s'est passé. Des disputes, on en a eu depuis des années. On a même été séparé un temps, lorsque j'étais parti en Angleterre. J'avais besoin de souffler, de vivre des choses de mon côté, seul. Il était d'accord. C'est assez logiquement qu'on s'était retrouvés ensuite au Racing. Comme une évidence. Mais là, non, je ne m'attendais pas vraiment à ce que ça se termine. Pas comme ça... »

A l'origine de cette dispute fatale ? Le souhait de Lionel Nallet de prolonger son contrat d'une année au LOU. L'ancien deuxième ligne avait pourtant affirmé qu'il arrêterait sa carrière en fin de saison, pour prendre un repos bien mérité aux côtés de son coéquipier sur les terrains et dans la vie. Un engagement qu'il n'a pas tenu...

Je lui avais fait part de mon souhait de raccrocher les crampons à la fin de cette saison. Je n'avais plus d'envie, plus d'énergie. Le rugby était devenu particulièrement épuisant, surtout les trajets entre Paris et Lyon pour aller enregistrer le Moscato Show. Il était temps pour moi d'arrêter (…) Il était d'accord pour qu'on termine ensemble. On avait même pris nos billets d'avion pour aller nous ressourcer ensemble, à l'hôtel Formule 1 de Bourgoin - celui installé au bord de la seule route goudronnée de la ville. Comme à nos débuts... ça aurait été une sorte de deuxième lune de miel. Malheureusement, du jour au lendemain il a changé son fusil d'épaule, m'a annoncé qu'il souhaitait continuer une année de plus, pour connaître le Top 14 avec le LOU. Il m'a affirmé qu'avec ou sans moi, sa décision était déjà prise. Je n'ai pas supporté de me retrouver pris en otage de cette façon. Je ne suis pas sa chose, je ne lui appartiens pas. Je lui ai dit que puisque c'était comme ça, tout était fini ».

Lionel Nallet garde le silence... ou presque

Moins rôdé au jeu des médias que son ancien ami, le toujours discret Lionel Nallet s'est montré bien plus laconique au sujet de cette séparation. Interrogé par un journaliste d'investigation de Gala, il s'est contenté de déclarer :

« Les années passent. Les envies et les besoins de chacun évoluent. C'est triste à dire, mais parfois, dans un couple, on n'est tout simplement plus sur la même longueur d'ondes. C'est la vie. Malgré cette sortie médiatique dont il aurait pu se passer, je n'en veux pas à Sébastien. Je lui souhaite de s'amuser à la prochaine tournée des Enfoirés, avec sa grande « amie » Mimie Mathy.... c'est tout ce que j'ai à dire sur le sujet ».

Des mots dans lesquels on peut tout de même deviner une certaine pointe de rancoeur. Quelque chose nous dit que nous ne savons encore pas tout sur l'issue tragique de cette belle histoire d'amour...

En tout cas, on imagine qu'à travers toute l'ovalie, nombre d'incorrigibles romantiques seront dévastés par l'annonce de cette nouvelle. Sur son skyblog, le rugbyman du Stade Toulousain Yoann Huget n'a d'ailleurs pas tardé à réagir : « c vrémén to triste heureuzement je sais que Max et moi c pour toujour !!!! »


Merci à Nicolas Rousse pour le montage.