L'Immonde du Rugby N°31

L'Immonde du Rugby N°31

Publié le 01-02-2012 à 18h01 - Mis à jour le 02-02-2012 à 10h19 // Par G+
DISCLAIMER : Ceci est une chronique satirique d'Ovale Masqué, un presque super héros rugbyphile et alcoolique dont la folie sans limite accouche de temps à autre de fictions comme celle que vous lirez sur cette page. Ça chambre, ça balance des trucs pas toujours vrais, ça appuie là où ça fait mal, et c'est pas toujours drôle. Mais finalement ces chroniques sont à l'image des chansons de Patrick Sébastien : pleines d'amour. Allez musique !

Alors qu'une vague de froid mortel envahit le territoire français, nous autres égoïstes fans de rugby nous nous réjouissons car nous savons aussi que c'est la meilleure période de l'année qui débute : celle du Tournoi des 6 Nations ! Ca va sentir la bière dans votre salon, vous allez pouvoir vous enfiler trois matchs à la suite le samedi, aller vous battre avec des irlandais au pub du coin et les forums de discussion seront de nouveau remplis de discussions stériles et de racisme anti-britannique – le seul racisme socialement acceptable, voire conseillé dans le monde du rugby.

Pour célébrer le début du Tournoi, l'équipe de l'Immonde du Rugby (en fait il n'y a qu'un seul rédacteur mais ça fait classe et altruiste de faire croire qu'il y a du monde derrière) va effectuer pour vous une présentation rapide équipes des engagées dans la compétition et des joueurs à suivre. Pour les joueurs, il faut savoir qu'ils ont été sélectionnés de manière totalement arbitraire, et en fonction des vidéos disponibles sur le net. Oui, il va y avoir des vidéos pour que les lecteurs qui ne sont pas assez intelligents pour lire le texte, et comprendre les vannes, ne soient pas totalement perdus. Premier épisode aujourd'hui avec la France, grande favorite du Tournoi, et l'Ecosse... qui est un pays qui joue au rugby, donc.

La France

« En France, le ridicule ne tue pas. On en vit. », Henri Jeanson

Grande favorite du Tournoi après son titre de VICE champion du monde (un rappel utile à tous ceux qui ont trop bu place de la Concorde au mois d'octobre) et grâce à son calendrier favorable (réception de l'Angleterre et de l'Irlande) la France est donc pratiquement certaine de ne pas réaliser le Grand Chelem cette année. Pour la simple et bonne raison que le carburant essentiel à la performance du rugbyman tricolore est l'humiliation : Marc Lièvremont l'avait d'ailleurs très bien compris en insultant ses joueurs pendant toute la durée du Mondial. On a tous pu voir le résultat. Comme PSA sera sans doute plus timide pour ses grands débuts, on peut donc prédire au moins une défaite stupide lors de ce Tournoi, face à un adversaire qui aura largement été sous estimé. C'est d'ailleurs la grande spécialité des Toulousains (on notera déjà un beau doublé cette saison contre les Harlequins et Gloucester) et sachant qu'on en a sélectionné une bonne dizaine...
Malgré cela, la France peut tout de même viser la victoire finale, avec une équipe expérimentée (seul 2 nouveaux capés) et un réservoir de talents supérieur aux 6 autres équipes engagées – en tout cas en quantité.


Le joueur : Thierry Dusautoir

Rien ne va plus en France, on a perdu notre Triple A, Benabar a sorti un nouvel album et même notre équipe de handball est devenue nulle. Il ne nous reste donc qu'une seule fierté : Thierry Dusautoir, le meilleur joueur de l'univers et de ses alentours proches. Selon une rumeur au pays du long nuage blanc, le seul fait de prononcer les mots « Dark Destroyer » peut provoquer un tremblement de terre n'importe où sur le territoire néo-zélandais. Dans certaines tribunes de Papouasie, les femmes se frottent le sexe avec une photo de Titi pour être plus fertiles (alors qu'elles utilisent celle de Leo Cullen comme contraceptif). Non content d'être le meilleur flanker du monde, Thierry marque désormais des essais d'ailier, ce qui n'est pas du luxe pour nous sachant que Vincent Clerc a repris son congé paternité depuis son retour du mondial. Indispensable, exemplaire, et charismatique (bon ok, là on déconne) Titi sera l'arme principale du XV de France.



Les autres joueurs à suivre :

On les connaît déjà presque tous, alors on surveillera particulièrement les deux puceaux de la promo : Yoann Maestri, successeur désigné de Fabien Pelous, que ce soit pour son abattage sur le terrain ou sa capacité à donner 9 points par match aux adversaires. Et surtout Wesley Fofana : après avoir vu passer une série de centres aussi élégants et racés que Yannick Jauzion et Damien Traille, la France a décidé de renouer avec des trois quart centre un poil plus longilignes et créatifs. Moins sujet à blessure que Mermoz et parrainé au centre par son coéquipier clermontois, le seul et unique Prince de Lu en slip Dim Aurélien Rougerie, Wesley a tout pour réussir, y compris un prénom rigolo qui nous laisse à penser que ses parents étaient fans d'un acteur de films d'action des années 90 aujourd'hui en prison pour fraude fiscale. Et pendant ce temps, Jo Maso court toujours...

Enfin, on se réjouit à l'avance des possibles retrouvailles entre David Attoub, sorte de Comte de Monté Cristo des temps modernes, mis au bagne par l'ERC, et l'Irlandais Stephen Ferris, l'homme qui a des yeux encore plus beaux que ceux de Bette Davis.


Ecosse

« Mais c'est une punition d'être écossais ! On est les plus nuls des plus nuls! Le rebut de l'humanité. Le peuple écossais, c'est de la merde la plus asservie, la plus pitoyable qu'ait jamais été chiée depuis que la Terre existe. Ici la plupart des gens haïssent les Anglais, j'regrette, c'est seulement des connards, alors que nous on est colonisés par... Par des connards ! On a pas été foutus d'être colonisés par une race supérieure, on est gouvernés par des balais à chiottes ! C'est le trou du cul du monde ce pays Tommy, et ton air pur et tes grands espaces n'y peuvent rien, c'était foutu d'avance ! » (Mark Renton, Trainspotting)

C'est Ewan McGregor lui-même qui le dit dans ce film, et sachant que le mec est quand même un chevalier Jedi, on peut le croire. L'Ecosse et donc un pays qui ne sert à rien, mais qui continue d'essayer de faire son intéressant en inventant des histoires d'animaux préhistoriques partouzeurs de droite censés vivre dans une petite étendue d'eau croupie, ou encore avec le kilt, cet accessoire vestimentaire que même David Bowie aurait refusé de porter dans les années 70. En rugby, l'Ecosse ne sert à rien non plus, à part à faire chier le monde : affichant un niveau de jeu la plupart du temps affligeant, le XV du Chardon (rien que le nom, franchement) s'arrange toujours pour gagner un match par an, contre la France ou l'Angleterre, juste pour le plaisir de les empêcher de faire le Grand Chelem. Ce n'est pas pour nous porter la poisse, mais rappelons que la France n'a plus perdu contre l'Ecosse depuis 2006, alors que l'Angleterre a été battue en 2008 et tenue en échec en 2010. On ne pourra pas dire qu'on a pas été prévenus par le Racing Métro, auteur de deux superbes fail contre Edimbourg en Heineken Cup...

Le joueur pas là: Nathan Hines

On parlait d'Edimbourg récemment. L'occasion de se remémorer que le meilleur joueur écossais actuel est en fait hollandais, puisque l'ailier Tim Visser continue d'affoler les statisticiens : déjà 10 essais en Celtic League cette saison, et 4 en Heineken Cup. En trois saisons dans la capitale écossaise, notre ami a tout simplement claqué 40 essais, série en cours. D'après nos calculs, pour faire aussi bien, Yoann Huget devrait jouer au rugby jusqu'à l'âge de 72 ans. Malheureusement, Visser ne sera éligible à la sélection écossaise que cet été (Andy Robinson a déjà prévu de l'y intégrer). En attendant, on peut citer Nathan Hines, l'autre meilleur joueur écossais du monde, puisqu'il est en fait australien. Prodigieux avec le Leinster l'an passé, Nathan continue sur sa lancée avec Clermont : à 33 ans, il est toujours aussi fort, comme le prouve cette triple immobilisation face à l'Ulster. On est sûr que Teddy Riner ne sait même pas faire ça, lui. Bon, en vrai, Hines ne sera pas là non plus pendant le Tournoi, vu qu'il a pris sa retraite internationale, mais nous adoptons la stratégie Canal + en ne parlant que des joueurs évoluant en Top 14, ce championnat si merveilleux qu'il est le meilleur du monde et que si on s'endort devant les matchs c'est à cause de notre mauvais rythme de sommeil et pas du tout car ils sont chiants à mourir.



Les autres joueurs à suivre :

L'Ecosse ne compte pas énormément de joueurs de classe mondiale mais peut tout de même compter sur une très belle troisième ligne avec Kelly Brown, qui fait le bonheur des Saracens. Johnny Beattie (Glasgow) ou encore John Barclay (Edimbourg). La seconde ligne a également de la gueule puisque outre Nathan Hines on retrouve Alastair Kellog, le capitaine, et Richie Gray, alias Remy McMartin, l'homme aux cheveux de feu. Beaucoup de bons demis de mêlées également avec Mike Blair (Edimbourg) Rory Lawson (Gloucester) ou Greig Laidlow (Edimbourg aussi, et également capable de jouer 10). Malheureusement chez l'Ecosse ce sont surtout les arrières qui font peur avec des étalons comme Dan Parks Ruaridh Jackson, Nick de Luca, Hugo Southwell, Nikki Walker ou les frères Lamont. Quoique pour les frères Lamont, le mot étalon semble bien adapté, mais ça n'a rien à voir avec leur vitesse malheureusement. Pour plus de renseignements consultez les vieilles éditions des Dieux du Stade.

On notera aussi la présence de Max Evans, qui selon les rumeurs aurait signé à Castres cet été – nous, on attend des preuves – ou encore de Joe Ansbro (finalement forfait), Ecossais d'origine caribéenne jouant en Angleterre chez les Irlandais de Londres, et sosie officiel de Lenny Kravitz. Bonjour la schizophrénie.

SPOILERS : A partir de demain nous parlerons des autres équipes de ce Tournoi des 6 Nations qui ne sont nulles autres que l'Irlande, l'Italie, le Pays de Galles et l'Angleterre. Vous ne vous y attendiez pas non ?

Qui s'est rendu compte que Nathan Hines avait annoncé sa retraite internationale ? C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte que le public français se fout du XV du Chardon


Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez


N'oubliez pas le top des articles à ne pas manquer :
13 Commentaires sur « L'Immonde du Rugby N°31 »
OvaleMasqué
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 03.02.2012 à 16h56

J'ai cherché mais pas trouvé la compo ! Mea culpa. Un peu surprenant en tout cas, la présence de Cusiter aussi, je pensais qu'il avait disparu en sélection...

Maxime Rouquié
5 566 points 77% avis positifs
c'est quoi ?
le 03.02.2012 à 12h55

@Lisox : Il est effectivement indéfendable Troublante cette ressemblance avec Gray !

Stade ToulousainLisox
204 points 75% avis positifs
c'est quoi ?
le 03.02.2012 à 12h49

@Maxime : pourtant l'équipe a été dévoilée le 31 Janvier . Ovale est indéfendable ! Qu'on le voue aux gémonies . Sinon, une photo de Denton qui illustre sa ressemblance avec son frère caché Richie Gray : espnscrum.com/PICTURES/CMS/19400/19472.jpg. Décoiffant ! (oui je fais des jeux de mots digne de l'Equipe).

Maxime Rouquié
5 566 points 77% avis positifs
c'est quoi ?
le 03.02.2012 à 12h24

@Lisox : Pour défendre Ovale, il n'avait pas encore la composition d'équipe le 1er février C'est vrai qu'on est impatient de voir à l'oeuvre les nouveaux joueurs du XV du Chardon !

Stade ToulousainLisox
204 points 75% avis positifs
c'est quoi ?
le 03.02.2012 à 12h18

Eh bien Ovale, il s'agirait de se mettre à l'heure du rugby mondial - et donc écossais ! Aucun des trois - bons - troisième lignes cités n'est titulaire contre l'Angleterre (seul Barclay est sur le banc), Sir Robinson ayant jugé préférable d'innover (hommage à feu M.L. ?) aux seuls postes où les Ecossais avaient atteint une stabilité remarquable. Donc samedi, nous aurons le plaisir de voir évoluer devant Cusiter : Alasdair Strokosh, le boucher de Gloucester (il est ceinture noire de karaté, et le fils spirituel de Nathan Hines), Ross Rennie, l'Edimbourgeois invisible, et David Denton, surnommé Zimbodave pour ses origines exotiques, un nouveau talent (21 ans), apparemment prometteur, mais que vous reconnaîtrez sans peine pour sa grande ressemblance avec Richie Gray, lui-même sosie de Martin ; ça promet. Du lourd, somme toute !

Lameuchigue
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 02.02.2012 à 11h01

Bravo Ovale masqué... excellent comme d'habitude. La vidéo de Nathan Hines est magnifique... en, plus il immobilise du lourd : 4,5 et 8. C'est pas comme si il s'était juste assis sur un demi de mélé et un trois quart aile.

Wanasport
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 02.02.2012 à 09h41

Excellent !

OvaleMasqué
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 01.02.2012 à 22h01

Il y a eu un bel hommage à Paterson sur la Boucherie : taper Chris Paterson n'ira plus au chardon dans google !

Rantanplan
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 01.02.2012 à 21h40

Parmis les grands joueurs absents, il y a un oubli chez les écossais: l'immortel Chris Patterson, magnifique joueur qui sera absent pour la même raison que Hines et c bien dommage car c que du bonheur de le voir.
Et n'oubliez pas l'esprit écossais qui fait qu'on les aime: "un match c 80 min et pendant ce temps, ON LACHE RIEN!!!!!"

USAPCedirak
6 492 points 66% avis positifs
c'est quoi ?
le 01.02.2012 à 20h37

A ben on a échappé au pire si la source est rugbyrama. On aurait pu avoir Jeffrey en flanker...

Bubulle
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 01.02.2012 à 20h14

Utilité écossaise : Producteur officiel de produits non laitié !
Tant qu'on cite Trainspotting "
C’est carrément un psychopathe ! Mais... c’est un ami ! Qu’est-ce qu’on peut faire ? " Hein ovale.

OvaleMasqué
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 01.02.2012 à 20h12

C'est la faute de Rugbyrama.

USAPCedirak
6 492 points 66% avis positifs
c'est quoi ?
le 01.02.2012 à 19h52

Comme Nathan Hines a annoncé sa retraite internationale pour ne pas laisser Cudmore tout seul pendant les doublons, il y a en effet de fortes chances qu'il ne soit pas titulaire avec l'Ecosse.
Sinon, c'est toujours aussi bon hein !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.