La Coupe de l'Immonde N°16

La Coupe de l'Immonde N°16

Publié le 05-09-2011 à 21h49 - Mis à jour le 05-09-2011 à 21h49 // Par G+
DISCLAIMER : Ceci est une chronique satirique d'Ovale Masqué, un presque super héros rugbyphile et alcoolique dont la folie sans limite accouche de temps à autre de fictions comme celle que vous lirez sur cette page. Ça chambre, ça balance des trucs pas toujours vrais, ça appuie là où ça fait mal, et c'est pas toujours drôle. Mais finalement ces chroniques sont à l'image des chansons de Patrick Sébastien : pleines d'amour. Allez musique !


Ovale Masqué tient à s'insurger contre certains tristes sires des internets qui affirment sur la page Facebook de l'Immonde que nous n'arriverons pas à publier les 20 fiches de présentation des équipes avant le coup d'envoi du Mondial vendredi. Sachez que 1/ c'est même pas vrai 2/ on vous embête. La preuve avec cette fiche du jour qui vous est offerte par Jonny WillKillSoon. Jonny a déjà fait un carton sur la Boucherie avec son « Rugby pour les vraiment très très nuls » (dont l'intégrale est disponible ici, ça vous fera pas de mal avant le début de la CDM) et il s'attaque maintenant à la Namibie. Facile ? Oui un peu...

Présentation : Le XV de la Namibie


Situé au nord-ouest de l'Afrique du Sud, la Namibie est la deuxième plus importante nation rugbystique du continent africain. Colonie allemande, puis administrée par l'Afrique du Sud à partir de 1920, la Namibie est devenue indépendante en 1990. Avant cela, les joueurs namibiens étaient éligibles pour jouer avec les Boks, à l'instar du célèbre arrière Percy Montgomery (c'est bon à savoir puisque c'est le seul exemple), qui a pris sa retraite internationale en 2008.

Comme en Afrique du Sud, la culture du Rugby a été apporté par les Afrikaners. Et cette culture est bien présente, puisque la Namibie, 22ème au classement IRB, a remporté 4 titres de « Coupe d'Afrique de Rugby », ce qui en fait le pays le plus titré devant le Maroc, les Boks (qui alignent pour cette compétition soit une équipe d'amateurs mentalement instables, soit leurs U17) et l'Ouganda. L'Ouganda, qui prouve par sa seule présence dans le palmarès, l'angoissant niveau de cette compétition. Toutefois, c'est grâce à leur victoire en finale en 2009 face à la Tunisie, que les namibiens ont validé leur ticket pour la prochaine Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande. Plus surprenant, elle a également remporté l'IRB Nations Cup en juin dernier devant les équipes A d'Écosse et d'Italie, mais aussi la Roumanie, la Géorgie et les Jaguars argentins (Qué ?).

A côté de ça, les namibiens n'ont pas droit à un, mais à deux surnoms un peu pourris : les Welwitschias (nom d'une plante qu'eux seuls connaissent), et les Biltongboere, ce qui signifie dans leur dialecte : « les paysans de la viande séchée qu'on aime tant manger ». Amazing. D'après le pédopsychiatre Marcel Ruffo, l'association de ces deux surnoms n'est pas très bénéfique pour le moral des joueurs qui ressentent un profond mal-être intérieur et une sensation d'abandon affectif important, qui se traduit par une baisse de motivation dû à une crédibilité entamé. Au moins si ils perdent, on saura pourquoi.

La star : Jacques Burger


Moins connu que Shalk mais plus que le Michalak Burger, Jacques Burger est le troisième ligne centre et capitaine de cette équipe namibienne. Après être resté un an dans le froid glacial du Cantal (Stade Aurillacois), il a rejoint en 2008 les Blue Bulls, et il y a deux ans les Saracens, avec qui il vient d'être sacré champion d'Angleterre cette année. Ce titre fait de lui le plus beau palmarès de son équipe et donc la star incontournable de la Namibie.

Visiblement Jacques a laissé un sacré bon souvenir aux supporters d'Aurillac, comme le prouve cette vidéo hommage :



Le joueur à suivre : Chrysander Botha


Chrysander fait parti de la longue liste des joueurs namibiens qui possèdent le nom d'une star sud-africaine du rugby. La Namibie pourrait même se lancer dans la contre-façon de faux joueurs de rugby sud-africains. Enfin c'est tout de même un jeune joueur et le seul arrière de cette équipe, avec un peu de chance c'est le nouveau Montgomery.

Le joueur à ne pas suivre, puisqu'il sera chez lui sur son canapé : Percy Montgomery.


De toute façon si il avait eu le choix, il aurait préféré être porteur d'eau pour l'Afrique du Sud que titulaire pour la Namibie. Sûrement le choix de la raison.

Le joueur à suivre, mais à distance : Jacques Nieuwenhuis.


A l'instar des Perpignanais qui collectionnent les avants roumains, les Aurillacois collectionnent les troisièmes lignes namibiens. Celui-ci semble particulièrement robuste, car en plus d'avoir survécu à deux rugueux hivers, il a également à son actif plus de cartons jaunes que d'essais marqués dans notre si belle Pro D2. Pourvu que ça dure.

Le staff


Depuis 2008, le coach est Johan Diergaardt qui, avant d'entraîner l'équipe nationale, était l'entraîneur des Western Suburbs (qui semble être la meilleur équipe du championnat namibien), et le président du comité national des sélections. Très belle ascension sociale.

Le joueur qui va faire s'arracher les cheveux aux commentateurs : Johnny Redelinghuys.


« A vos souhaits ! » (B. Castaldi le 8/07/11 entre 20h50 et 23h30)

Le scénario idéal


Pour leur quatrième participation à une Coupe du Monde, le scénario idéal serait un beau dépucelage, avec (enfin) une première victoire dans cette compétition. Peut-être pas face à l'Afrique du Sud, ni face au Pays de Galles. Restent les îles Fidji et Samoa, capables du pire comme du meilleur, pour accrocher une petite victoire. Pas facile mais jouable. Enfin, éviter de battre le triste record de 142-0 (face à l'Australie en 2003) serait déjà un Happy Ending en soi.

Le scénario catastrophe


Comme à chaque fois. Quatre matchs, quatre branlées et on se revoit dans quatre ans. Mais en plus, cette fois-ci, les cartes postales envoyées aux familles se perdent en route, et Jacques Burger doit mettre un terme à sa carrière suite à une rencontre, avec son homonyme et vis-à-vis sud-africain, un peu trop musclé.

Le pronostic


On ne connaît pas vraiment la valeur de la Namibie, mais si le style de jeu qu'elle propose s'apparente à celui de l'Afrique du Sud (solide sur les fondamentaux et grosse présence dans les rucks), elle peut espérer embêter les deux nations du Pacifique dans ces secteurs du jeu. Vous pouvez parier un biltong (pas plus) pour une victoire (pas plus) namibienne en septembre prochain.

Crédits :


Jonny WillKillSoon. Merci à Capitaine pour le drapeau, enfin quand il nous l'aura envoyé en tout cas.
Si comme nous, vous pensez que le retour du Michalak Burger au Quick est plus important que le retour de Burger King en France, venez nous aimer d'amour sur la page Facebook de l'Immonde du Rugby ou bien aussi sur celle de la Boucherie Ovalie.

Et aussi sur Twitter :
@BoucherieOvalie
@OvaleMasqué


Dans la même série :


Poule A :

La France par Ovale Masqué
Les Iles Tonga par Ovale Masqué
Le Canada par Fourchette & Desman
La Nouvelle-Zélande Par Vern Crotteur
Le Japon Par Capitaine

Poule B :

L'Angleterre Par Poteau Feu
L'Argentine Par Ovale Masqué et Ovale de Grace
La Roumanie Par Capitaine
L'Ecosse Par Damien Try
La Géorgie Par Capitaine

Poule C :
L'Irlande Par Ovale Masqué
L'Italie Par Thomas Perotto
La Russie Par Damien Try
Les USA Par Desman
L'Australie Par Sud Rugby

A venir : Le Pays de Galles:


Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez


N'oubliez pas le top des articles à ne pas manquer :
7 Commentaires sur « La Coupe de l'Immonde N°16 »
Fuser
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 06.09.2011 à 21h10

"Situé au nord-ouest de l'Afrique du Sud".
L'article commence et je rigole déjà
A part entre la Loire et la Méditerranée, la géographie c'est pas trop votre truc, vous me direz, qui ira un jour en Namibie ? Certes personne, mais bon, sait-on jamais, peut-être Marc Lièvremont après la coupe du Monde s'il trouve les Namibiens moins lâches !
Avé WillKillSoon et les bouchers, ceux qui vont bien rire vous saluent.

Francis
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 06.09.2011 à 17h11

Jacque Burger : "Moins connu que Shalk mais plus que le Michalak Burger"

Hi hi, j'en chiale de rire.

Jean Lemou
3 967 points 73% avis positifs
c'est quoi ?
le 06.09.2011 à 16h25

Ha la vache!
Il ne fait pas bon manier le second degré en ce moment!
Y'a de la nervosité dans l'air,ca doit etre parcequ'on approche du début de la RWC.
Sinon,le Cantal est glacial et ses hivers sont rigoureux(je parle en connaissance de cause).

OvaleMasqué
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 06.09.2011 à 15h28

Jean Lemou, on l'a déjà faite sur le forum de la Boucherie celle là...

Sinon Clysiane on est désolés, on aurait pu parler de la courtoisie légendaire des Cantaliens, de leur sens de l'humour et de leur goût immodéré pour la ponctuation, mais on avait pas envie en fait.

Nicolas Rousse
8 759 points 84% avis positifs
c'est quoi ?
le 06.09.2011 à 15h27

@clysiane : Merci pour ton commentaire Comme précisé, ceci est une chronique satirique, à prendre au second degré (au moins) et avec auto-dérision... Personne n'a rien contre le Cantal !

Clysiane
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 06.09.2011 à 15h23

vous avez rien d'autre à dire que le cantal est glacial, que ses hiver sont rigoureux!!!!! on croirait qu'ils sont partis sur une autre planète! avant de parler on essai de connaitre!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jean Lemou
3 967 points 73% avis positifs
c'est quoi ?
le 06.09.2011 à 14h36

Johnny Redelinghuys...
C'est pas une position sexuelle?

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.