Le rugby comme vecteur de confiance, de cohésion et de communication du Maroc à Madagascar

Le rugby comme vecteur de confiance, de cohésion et de communication du Maroc à Madagascar
Kadiri Moulay s'investit pour les enfants de son village.

Fada signifie équipe en nigérien. Les Fadas, ce sont les forces vives de l'association Terres en Mêlées aux quatre coins du monde.

Coordinateur de projet et vice-président de l’Association Fada Solidaire, Kadiri Moulay fait partie de ces Fadas. Il donne de son temps pour transmettre les valeurs du rugby aux jeunes de son village de la province d’Ifrane au Maroc. Une initiation dont il a lui-même bénéficié il y a quelques années grâce à l’intervention de Terres en Mêlées. Une association dont les projets d'éducation et de sensibilisation sont soutenus par World Rugby et la Fondation Société Générale pour la solidatité. Après avoir appris les notions de base du jeu auprès des éducateurs, il a pu transmettre ce savoir aux jeunes locaux.Récompensée par World Rugby, Terres en Mêlées multiplie les projets en France et à l'étranger

On a développé un véritable programme d’échanges interculturels qui va au-delà du rugby : les enfants peuvent s’essayer à de nouvelles activités culturelles et artistiques. Aujourd’hui ce sont plus de 200 enfants qui savent faire des passes et qui s’aèrent la tête chaque semaine avec nous, c’est formidable !

Que ce soit en tant qu'animateur et formateur dans les domaines de la peinture et de la musique avec l'association Chantier Jeunesse Marocaine puis avec Jeunesse Rugby Ain Leuh comme animateur dans le premier projet FADA SOLIDAIRE, il a toujours eu en tête d'aider le village d'Ain Leuh. "C'est Pierre Gony (fondateur de Terres en Mêlées, ndlr.) qui a mis les graines de ce jeu dans le villageNous étions six jeunes motivés par ce sport étranger à notre culture et à notre village ". Tombé amoureux de cette discipline, il est ainsi devenu éducateur rugby.

 

 Pierre Gony

J’ai rencontré Moulay en 2012 lors du 2e FADA TOUR au Maroc et je me souviens parfaitement de ce jour car il fait partie de ces rencontres qui marque à vie. Moulay est un homme d’engagement et de conviction et il incarne les valeurs du rugby : l’engagement et la camaraderie et le don de soi. Il a développé au fil des années des compétences et une notoriété qui en font un des hommes fort de Terres en Mêlées car il fédère autour de lui aussi bien les enfants, les éducateurs/trices, les partenaires institutionnels et privés au Maroc.

En 2016, sept porteurs de projets ont décidé de poursuivre les actions d'une autre association qui travaillait déjà sur place, l'AJRA, et se sont engagés dans une nouvelle entité, Fada Solidaire. 80 enfants ont pu bénéficier d'activités dans la commune rurale d'Aïn Leuh sur un total de 200 enfants dans toute la province en l'espace d'une année. Un chiffre qui peut paraître insignifiant à l'échelle locale mais qui, multiplié par le nombre de projets portés par Terres en Mêlées depuis sa création en 2011, devient conséquent.

Terres en mêlées en 2016

30 000

 

C'est le nombre d'enfants qui ont bénéficié d'activités éducatives régulières autour du rugby en 2015-2016. Et ce, grâce au 300 éducateurs qui se sont engagés avec l'association à travers différents projets. 
En tout, ce sont plus de 50 000 enfants qui ont été initiés à l'ovalie depuis 2012 dans six pays.
Course
100%
...des enfants ont d'ailleurs eu droit au fameux quatre quarts de la fin de l'entraînement.
L'association est présente dans pas moins de 8 pays dont la France. Le plus gros de son action ayant lieu en Afrique et plus particulièrement à Madagascar, au Sénégal, au Togo, au Burkina-Faso et au bien sûr Maroc.
8
Trophee  
Sachez d'ailleurs que sur les 102 317 euros de recettes de l'association en 2016, 102 317 euros ont été dépensés. Une partie importante de ce budget est allouée au Maroc (45 %). Mais tout l'argent ne sert à pas à acheter de la crème pour les coups de soleil ou du mercurochrome pour soigner les genoux écorchés.
En 2016, la 5e édition du Fada Tour avait fait escale à Aïn Leuh alors en plein festival national d'Haïdous (danse traditionnelle berbère). Outre la réalisation d'un jardin botanique, le projet étalé sur 15 jours prévoyait notamment de repeindre 450 marches et 2 murs afin d'embellir le village. Le tout, sous la houlette de 40 éducateurs français et marocains. Cette année, ils étaient 59 pour s'occuper de 350 enfants issus de trois villages.
450

10
S'il travaille depuis maintenant plus de 3 ans avec Terres en Mêlées, Kadiri Moulay n'en est pas à sa première expérience associative. Dès l'âge de 10 ans, il s'était investi avec l'association AL INTLAKA (le départ en français). Grâce à elle, il a pu faire plusieurs formations et acquérir des diplômes. 

Ces activités dans l'Ifrane mêlent plusieurs objectifs : la sensibilisation à l'environnement, la mise en avant de la culture et du patrimoine local ainsi que la revalorisation du village. Pour les Français venus sur place, le Fada Tour c'est l'occasion de vivre une expérience à l'international via le sport en permettant aux enfants d'Ifrane de participer à une colonie de vacances estivale. Des moments qui marquent aussi bien les petits que les grands.

 

Kadiri Moulay via c-cooperation

Pour moi, chaque heure, chaque minute et chaque seconde dans ma famille FADA restent des souvenirs gravés dans ma mémoire que je raconterais à mes enfants inch'Allah !

Crédit photo : Terres en Mêlées

PHOTOS. Terres en Mêlées continue son action à Madagascar avec le 1er tournoi 100% féminin de la Côte Saphir

Galerie des Irremplaçables


Le Rugby, c'est avant tout des histoires d'Hommes et de Femmes. Retrouvez les profils #LesIrremplaçables de @ParAmourDuRugby à suivre aussi sur Instagram


En partenariat avec @ParAmourDuRugby


Charger les commentaires